a la une

Il y a des journées dans le calendrier qui nous portent en joie et nous font faire la fête, puis d’autres qui nous rappellent les dures réalités parfois de la vie et de la société. Mais il faut en parler car en parler c’est sensibiliser notre entourage et agir tous ensemble.

Le 9 novembre est la journée de la lutte contre le harcèlement scolaire. Les langues depuis quelques années se sont déliées et ont témoignent enfin de cette plaie que peuvent rencontrer les plus petits, les plus grands, les plus timides parfois dans la cour de récréation, en cours…. Malheureusement les enfants peuvent être très durs les uns envers les autres et se moquer du poids, de la taille, de l’apparence, d’un handicap, … Tout peut porter prétexte dans ce genre de situation. Parfois il suffit d’une seule personne (un meneur) qui en entraine d’autres et l’escalade de la violence et des injures peut rapidement s’accélérer.

Il n’y a pas de règle… Que vous soyez en ville ou à la campagne, il est difficile de savoir ce qui pousse les enfants à en harceler d’autres. Ce que l’on pense et sait, les nouvelles technologies peuvent fortement y contribuer. Désormais les réseaux sociaux sont parfois utilisés à mauvais escient et ne font que grossir les rumeurs, les menaces et l’étau du harcèlement : le cyberharcèlement apparait.

Alors en tant que parent, en tant que Nanny, comment protéger les enfants ?

Sensibiliser au maximum vos enfants

n2

En parler c’est les prévenir et peut être les aider à se confier plus facilement si cela leur arrive ou s’ils en sont témoins. De nombreuses actions sont menées l’Education, leur donner accès à ces actions pour les informer. Ici un site complet du Ministère de l’Education Nationale. Outre des guides pédagogiques, des outils de sensibilisation vous aurez aussi un

Être à l’écoute de vos enfants et observateur des changements de comportement

n3

Il mange moins, dort moins, se renferme, parle moins, il passe du rire aux larmes ou a des réactions démesurées. Vous êtes les mieux placés pour connaître votre enfant et pouvoir sentir si un mal être commence à se manifester. Prenez le temps de communiquer, sans le questionner de trop pour le laisser parler de lui-même. Trop de questionnements et insistance pourrait à l’inverse le braquer.

Mettre en place des règles avec les réseaux sociaux et l’utilisation d’internet.

n4

Sans pour autant ne pas lui laisser de liberté, pensez à bien fixer des règles d’utilisation. Grâce à internet désormais depuis leur téléphone portable les enfants ont accès à toute sorte d’applications et sites où il peuvent subir insultes, usurpations d’identité, menaces… 85% des 12-17 ans en 2016 avaient déjà un téléphone portable.

Communiquer plutôt qu’espionner ou fouiller

n5

Beaucoup de parents pensent que d’être dans les amis de ses enfants sur les réseaux vont permettre d’avoir le contrôle. Oui mais… il n’est pas improbable dans ce cas que votre enfant décide d’aller sur un autre réseau… ou de se créer un compte en parallèle. Plutôt que de s’imposer et traquer ses faits et gestes, responsabiliser le en discutant librement des choses, des risques encourus. Il sera plus enclin à discuter avec vous en cas de doute ou problème.

Alors qu’officiellement l’âge requis pour une inscription sur un réseau social est fixé à 13 ans (car l’âge de prise de conscience, de prise de recul et de sens critique), il n’est pas rare de voir de plus jeunes s’inscrire en mentant sur la date de naissance de leur profil. Très bon article ici expliquant les réseaux et l’utilisation des enfants.

N’hésitez pas à signaler tout contenu inapproprié sur les réseaux directement (Facebook, Twitter, Snapchat…) ou sur le site du Gouvernement.

Se faire aider et agir efficacement

n6

Alors oui on en rêve tous de voir son papa en super héros qui règle notre souci et va régler son compte à notre harceleur, mais mauvaise idée… Le mieux pour stopper le harcèlement et ne pas le faire s’empirer c’est de contacter les personnes qualifiées à l’école, au lycée,…. pour que des sanctions soient appliqués et le problème éradiqué.

Vous n’osez pas, ne savez pas comment procéder ? Des numéros existent :

Si vous avez besoin de conseils complémentaires, contactez le :
N° VERT « NON AU HARCÈLEMENT» : 3020
Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 20h et le samedi de 9h à 18h (sauf les jours fériés)
Si le harcèlement a lieu sur internet :
N° VERT « NET ÉCOUTE » : 0800 200 000
Gratuit, anonyme, confidentiel et ouvert du lundi au vendredi de 9h à 19h

Notre souhait à nous c’est qu’un jour cette journée puisse disparaitre complètement car cela voudra dire qu’enfin plus aucun Bibou ne sera harcelé.

logo NP

 

 

Posted by:mysupermaman2017

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s