L’avez-vous vu ? Cette campagne menée par deux associations de lutte contre la maltraitance, lancée dans le but d’alerter les parents contre ces petites phrases, ces mots qui peuvent laisser des séquelles à l’âge adulte ? BFM a publié un article sur ce sujet le 12 septembre dernier et la vidéo a fait plus de 180 000 vues.


Pourquoi une psychothérapie est souvent basée sur l’enfant ?

Une psychothérapie vous offre un nouveau regard sur vous-même. Elle vous permet de prendre le temps pour vous-même, sur vous-même, à la recherche de votre moi profond. C’est l’occasion de prendre conscience des schémas du passé et de les transformer à travers des choix qui vous ressemblent aujourd’hui.

Très souvent les blessures que l’on peut vivre sont liées à l’enfance. L’enfant sent,  s’éveille entre 1 et 3 ans et ressent notamment les blessures d’humiliation, d’abaissement, de honte, de vexation, de dégradation… On pense qu’il ne s’en souviendra pas, mais si vous avez déjà fait une thérapie, vous avez surement était surpris de vous souvenir de moments de votre toute petite enfance.

Entre 4 et 6 ans, l’enfant prend conscience qu’il est humain à part entière avec ses différences. Pour certains une blessure d’injustice se crée car il trouve injuste de ne pas pouvoir bien intégrer son individualité, de ne pas s’exprimer et ainsi être lui-même. Il vit cette souffrance souvent avec le parent du même sexe.

Si ce sujet vous intéresse on vous conseille : Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même de Lise Bourbeau, disponible également en format audio. (rejet, abandon, humiliation, trahison et injustice). Il est conseillé de ne pas expliquer le livre avec ses mots mais plutôt de conseiller de le lire si les personnes autour de vous sont intéressées par le sujet. Ce n’est pas à nous d’essayer de « contrôler » la guérison des autres. Chacun est maître de sa vie, commencez par vous avant de penser aux autres.

Comprendre déjà ses blessures, permettra de comprendre pourquoi vous avez réagi de cette manière, lorsque cet automatisme, ce schéma se met en place avec vos enfants. Ce qui est important est qu’il ne faut surtout pas culpabiliser. Il faut tout simplement l’accepter sans s’en vouloir pour passer en stade de guérison. Nous sommes tous humains, ne l’oubliez pas.

Pour réussir à vous re-connecter avec le moment présent, on vous conseille l’application Petit Bambou qui vient de fêter son millionième inscrit ! Profitez du programme « découverte » pour tester 8 séances gratuitement. Il est nécessaire de penser à soi, prendre des instants juste pour vous.

méditer

Et ceux ou celles qui diront ne pas avoir le temps on vous conseille de programmer votre réveil 15 minutes avant tous les matins :

1) Réveil : 3 respirations pas le nez en gonflant le ventre à l’inspiration.
2) Boire un grand verre d’eau, après autant d’heures de sommeil le corps est déshydraté.
3) Une séance de Petit Bambou.

Pour terminer, nous voulions partager les 10 phrases positives à dire aux enfants selon Florence Servan Schreiber. Diplômée en psychologie transpersonnelle d’une université américaine, et formée à la Programmation Neuro Linguistique (PNL) à Palo Alto, Florence a été l’une des premières à l’enseigner au sein de l’Institut Français de Gestion dès 1984.

10 phrases positives à dire aux enfants

Capture d_écran 2017-04-15 à 10.47.33


1) J’apprécie quand tu…

Le message est diffèrent de celui porté par « je t’aime ». On se concentre ici sur les comportements et sur les qualités de l’enfant. Les deux sont à utiliser.

2) Bravo pour tes efforts
Il est indispensable que les enfants aient une image d’eux-même comme des êtres en perpétuel évolution via l’apprentissage. Ne pas leur dire qu’ils sont « bons » : on les prive de leur participation à leur réussite.

3) Merci
Un mot simple qui a tant d’implications dans le présent ainsi que dans le futur. Les relations sociales en dépendent grandement. De plus, le « merci » est la clé de la pratique de la gratitude. Un pilier de la psychologie positive et de l’appréciation de la réalité.

4) Imagine qu’on soit d’accord, on ferait comment ?
On établit ENSEMBLE des solutions qui remplissent les besoins de chacun. Il s’agit de coopération.

5) Dis-m’en d’avantage
Cette phrase facilite l’expression de l’enfant et lui signifie son importance à vos yeux. De plus, cette attitude d’écoute lui servira de modèle pour ses propres interactions sociales. Ecoutez-le !

6) Lisons ensemble
Lire des histoires à un enfant a d’immenses vertus. Cela développe la passion pour les livres et l’envie d’apprendre. Le livre est ainsi associé à la notion de plaisir. C’est une manière d’emmener l’enfant sur le chemin de l’apprentissage en multipliant les occasion d’échanges constructifs.
La lecture est un moment privilégié pour resserrer les liens et créer de l’ancrage positif.

7) Nous faisons tous des erreurs
C’est l’une des clés pour contourner la peur de l’échec et favoriser l’auto-compassion. Les erreurs font partie de l’apprentissage. Rassurez-le sur le fait que nous en faisons tous, vous compris. Il est bon de le rappeler (souvent). Un échec est une chance de mieux recommencer.

8) Je te demande pardon
Dans la même logique que le droit à l’erreur, nous devons apprendre à nous excuser quand nous avons commis une erreur ou même blessé un enfant par des mots durs ou des attitudes blessantes. Cette phase est le début d’une action réparatrice. L’enfant nous imitera plus facilement.

9) Qu’en penses-tu ?
Cette phrase est une invitation à une conversation qui donne une place aux opinions de l’enfant.

10) Oui
Prenez l’habitude de dire « oui » plutôt que « non ». Et de manière générale à formuler vos phrases de façon à parler de ce qui est possible plutôt que ce qui est impossible.

Bon dimanche à tous.

logo Charlo transparent

 

Posted by:nannypleaseapp

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s